Madagascar : présentation générale

Situation géographique

L’île de Madagascar est situé dans l’hémisphère Sud entre les latitudes 10° et 30° Sud et les longitudes 40°et 50° Est ; traversée au sud par le Tropique du Capricorne ; et est séparé de l’Afrique par le Canal de Mozambique et des îles Maurice et La Réunion par l’Océan Indien. D’une superficie d’environs 590.000 km2, (soit la France avec le BE.NE.LUX.) long de 1590km, large de 600 km et avec ses 5500 km de côtes. Madagascar constitue la 4e  plus grande île au monde après l’Australie, La Nouvelle Zélande, Bornéo.

Relief

L’ère du Gondwana (séparation de Madagascar de l’Afrique) a façonné certains reliefs de l’île:

  • Les Hautes Terres Centrales composée d’une combinaison de hautes plaines, de collines, de massifs compacts, de grands dômes et de bassins ;
  • Le versant oriental, zone accidentée de 25 à 100 km de large, séparé des Hautes Terres par une falaise abrupte où de petites plaines isolées altèrent avec de basses collines ;
  • Les plaines et plateaux de l’Ouest avec un relief plus adouci ;
  • L’extrême Sud, au relief peu accidenté en général ;
  • Le Nord, au relief complexe où se rencontrent les formes volcaniques et chaotique, des cuvettes et des deltas.

Climat

Le plateau central possède un climat tempéré avec des étés chauds et des hivers frais. L’hiver correspond à la saison sèche et s’étale de mai à septembre. L’été ou la saison des pluies : d’octobre à avril.

Sur la côte, le climat est généralement chaud car en hiver (mai – septembre) la température atteint un minimum de 25° alors qu’en été elle effleure les 35°. Pendant cette saison, il y a des pluies nocturnes qui augmentent beaucoup l’humidité.

Population

Madagascar est une « mixture » de peuples : un métissage réussi. Les malgaches sont le fruit d’un mélange de populations arrivées du continent africain et de Malaisie. La rencontre entre cette population d’Asie du Sud – Est et la population africaine a permis de donner naissance à ce qu’on appelle un « type malgache ». On constate aussi des origines arabes de certains groupes ethniques.

La population apparaît comme un « patchwork » de petites sociétés dont la grande majorité reste d’origine afro – malaise, on distingue officiellement  18 groupes ethniques, cependant, certains affirme même plus de vingt  tribus grâce aux sous groupes ethniques qui se différencient plutôt par la différence des mœurs. On estime la population malagasy d’aujourd’hui à environ vingt quatre millions d’habitants.

Religion

Toutes les religions existent à Madagascar, le christianisme est le plus pratiqué. Les peuples restent cependant très attachée à leurs traditions, du moins ce qu’on classifie de « culte des ancêtres ».

Langue pratiquée

La langue malgache demeure fortement inspirée des langues arabe, africaine, indonésienne et Malaisienne. Cependant, malgré les différents dialectes qui sont pratiqués dans le pays, les citoyens de l’île se comprennent favorablement entre eux.  Et bien que la langue nationale soit le « malgache », le français reste largement pratiqué et bénéficie d’un statut officiel. En outre, dans le monde des affaires et le tourisme, on utilise aussi l’anglais et dans une moindre mesure, l’allemand et l’italien.

Économie

Ressources minières :

  • Le sous- sol recèle de nombreuses ressources. Au 1er rang vient le graphite dont Madagascar figure parmi les premiers producteurs mondiaux. Le mica, la chromite, l’ilménite et le quartz sont également exportés. Les grands gisements de nickel, de bauxite, de fer, de charbon ne sont que faiblement exploités faute d’infrastructures adéquates.
  • Cela est également vrai pour les filons de pierres précieuses, (Béryl aigüe marine, Saphir, Rubis, Emeraude, Alexandrite,…) , semi – précieuses (Tourmaline, Grenat,…) et industrielles (bois sillicifié, Cristal, Quartz, Citrine, Améthyste, Labradorite, Granite, Marbre…)

Agro-business : Café, vanille, canne à sucre, girofle, ylang ylang, cacao, poivre, tabac, arachide, coton. Cultures vivrières : riz,  manioc, fèves, bananes. L’Exploitation forestière est principalement destinée à la satisfaction des besoins locaux (bois de cuisson, de chauffe, pâte à papier). On constate aussi un accroissement des distilleries d’huiles essentielles grâce à l’existence des variétés de plantes médicinales (environ 70% de la faune de l’île).

Industries et services : exploitation des minerais, agroalimentaire (sucre, huiles alimentaires, bière, conserves, produits laitiers, tapioca, farine), textile, cuire et chaussure, papier, raffinerie de pétrole, distillerie d’huile essentielle,  cimenterie, tabac, bois,  artisanat, zone franche, fabrication d’alcool mais encore le secteur vinicole.

Produits halieutiques : Crevettes, Langoustes, Thons, Camarons, ailerons de requins, …

Artisanat : la lancée et les exploits du « made in Madagascar » dans le monde, ne font que démontrer la haute qualité des objets d’art malgache. Le doigté des artisans Zafimaniry est surtout le plus connu jusqu’à ce jour car cet art du travail du bois « Sculpture » est classé patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. De plus en plus de coopératives réunissent désormais les artisans en vannerie, poterie et même de la ferronnerie d’art jusqu’au travail des métiers à tisser… une quantité considérable importante est exporté à l’étranger.

 

 

Voyage sur mesure à Madagascar : quelques idées tourismes.

Partez pour l’île de Madagascar authentique à travers toute sa biodiversité, une variété d’écosystèmes uniques au monde ainsi qu’un peuple souriant et convivial ravi de vous accueillir parmi eux.

Avec l’aide de nos conseillers en voyages, soumettez-nous vos envies d’aventures, de plages, de lune de miel, de randonnées en montagne ou en forêt, de découvertes animalières, et même hors des sentiers battus… nous ferons le nécessaire pour que votre voyage vous marque à tout jamais.

Nous vous garantissons l’aboutissement de vos projets et vos aspirations que vous soyez en amis, en couple, en famille en individuel grâce à notre équipe à forte capacité d’organisation dans le domaine du tourisme, un parc auto adapté à tout genre de situations, une logistique de camping raffinée, installée au milieu de nulle part pendant un Raid ou safari dont nous nous spécialisons.

Allons-y mais « mora-mora », mollo-mollo, la destination est à appréciée à sa juste valeur et à un rythme modéré « slow tourism », car il vous faut environs 3 mois pour pouvoir tout visiter, tout voir ! Donc soyez-en sûre de vos critères de sélection d’abord et nous ferons ce qu’il faut pour conjuguer l’ensemble pour que vous puissiez à cet effet voir l’essentiel de l’île trésor.

 

Les oiseaux.

Madagascar abrite  294 espèces dont 107 endémiques(y compris 2 nicheurs), 30 espèces menacés selon la classification de L’UICN (Union Internationales pour la Conservation de la Nature).

Les lémuriens.

Madagascar est la terre promise des lémuriens sachant que tout au fond de l’histoire, les lémuriens n’existaient qu’à Madagascar. Venez découvrir par nos soins le plus petit primate au monde (le microcèbe qui pèsent seulement 30 grammes jusqu’au plus grand des lémuriens l’Indri Indri tous endémiques de la grande île.      

La forêt.

En passant par les forêts humides de l’Est, les forêts décidues, les fourrés épineux, forêts subhumides, et encore des basses terres ; vous serrez tout simplement comblé en faisant de votre voyage une occasion de pratiquer des expéditions pittoresques tout en découvrant la faune et la flore propres à ces différents types de végétations, voire dans des vastes forêts de pierre que nous appelons localement  les Tsingy.

Plages, plongée ou farniente.

5500 km de plage ça vous dit ? Oui ! Alors détendez-vous entièrement, quelques jours s’il le faut sur nos sites balnéaires de sables blanc (salary bay), la mer d’émeraude et les trois baies à Antsiranana, le site d’Anakao et Ifaty du côté de Toliary. Sans parler des plages paradisiaques Nosy be et ses îles avoisinantes (Nosy Sakatia, Nosy Komba, Nosy Tanikely, Nosy Iranja).

Randonnées montagnardes.

Nous vous invitons l’ascension du Mont Ibity dans la région Vakinankaratra, atteindre les  trois principaux sommets de l’île : le Pic Boby (2658m), le Mont Tsiafajavona (2642m) et le point culminant Maromokotra qui culmine à 2876 mètres d’altitude. Il y a aussi des randonnées moins difficiles possibles sur les 12 collines sacrées de l’Imerina

Les croisières fluviales.

Vous aimerez passez un peu d’air frais et de plaisances  sur les fleuves Tsiribihina, Manambolo,  et Canal des Pangalanes.

Activités plutôt sportives à sensations fortes:  

  • Spéléologie : grottes d’Anjohibe, Cap d’Ambre, Mont Ibity.
  • Escalade : Andringitra dans le sud, la Montagne des Français et le Nosy Hara à Diego Suarez
  • Rafting : Rivière Lilly,
  • Surf et Windsurf : Ambila Lemaitso, Libanona et Lavanono à Fort-Dauphin, au Mantasaly Resort à Antsiranana (Diégo Suarez)
  • Kayaking : Kayak ou pirogue Vezo dans le sud, kayak de mer à Masoala ou sur les Pangalanes.
  • Accrobranche : Parc Adventure Ambohimanambola
  • Parapente : dans la vallée de Tsaranoro

L’immersion totale au cœur du pays et les activités paysannes.

 Nous vous ferons vivre l’essentiel du monde rural à travers les activités journalières des populations riveraines en agriculture, artisanat, élevage. Et  au cours de votre voyage, vous serez invité à y participer pendant les visites que vous ferez dans ces villages typiques, loin de toutes civilisations technologiques « modernes ». Vous pouvez également contribuer par l’apport  de dons utiles aux écoles et dispensaires de brousses.

Les baobabs.

L’île abrite 6 espèces de baobab unique au monde.

Le tourisme thérapeutique et santé au naturel.

  • la balnéothérapie ou thalassothérapie
  • la cure thermale (Hydrothérapie)
  • Phytothérapie : 70% des plantes de Madagascar ont des vertus médicinales dont le plus célèbre est le Ravintsara qui est surtout sous forme d’huile essentielle.

Tous autant de processus naturel qui semblent avoir perdu leurs valeurs pour certains pourtant quand on voyage, c’est aussi pour pouvoir bien se sentir bien dans son corps et dans son esprit.

Les infrastructures d’hébergements de notre choix coïncideront à vos attentes : spa, massages traditionnelles à l’argile,  ou bien avec de l’huile essentielle produite localement, ou bien un bain dans une eau thermale, une simple séance de « zen » et bien être après une rude journée.

majunga mahajanga

Majunga, chaleureuse nonchalance de la Ville lumière.

Majunga, ville lumière parce que guidée par le soleil. Chaque journée est engagée par le destin de l’astre roi, par sa luminosité, sa chaleur parfois pesante, jusqu’à son doux alitement sur un canal du Mozambique langoureux, mais fier.

Mais, Majunga, destination reine, c’est d’abord un chemin à parcourir depuis la capitale, Antananarivo.

En route vers notre Far West.

550 km, mais une bonne journée pour se laisser porter par cette route unique qui relie Tana à notre cité balnéaire. Nous ne serions trop vous recommander de faire cette belle balade en deux ou trois jours pour profiter d’un arrêt au parc national d’Ankarafantsika. Les plus pressés pourront profiter des paysages jusqu’à la capitale du Boeny, puis prendre un jour ou deux pour revenir à la réserve.

La RN4 sait se faire désirer. De bon matin, nous prenons la route gorgée de belles espérances. Puis les heures passent, et malgré l’arrêt le midi à Maevatanana pour se rassasier, la fin de journée sera longue.

 

La route est merveilleuse : traversée des hautes collines de l’Imerina et ses combes infinies ; le majestueux Pont de Kamoro construit par Eiffel ; puis, un autre pont métallique, un des plus longs ponts de Madagascar pour traverser l’eau rouge et fiévreuse du Betsiboka ; Ambodramamy, petite ville étape avec ses multiples échoppes qui proposent des fruits tropicaux et souvenirs artisanaux. C’est ici que l’on peut prendre la direction d’Ambanja ou de Diego Suarez. Ankarafanstika et ses célèbres « lasary citron » (citrons conservés dans du vinaigre, façon cornichon pour faire simple, et aromatisés). Puis l’interminable final vers la promesse somptueuse qui s’est blottie dans l’estuaire majestueux du fleuve Betsiboka, d’une largeur d’une dizaine de kilomètres : la baie de Bombetoka.

Majunga, la belle.

La ville, malgré ses seulement 160 000 habitants, est très étendue, coupée par de grandes et larges avenues. Les pousse-pousses ont laissé place aux touk-touks (moto taxi avec siège couvert à l’arrière). Le but ultime, c’est le bord de mer, comme les alluvions du grand fleuve rouge.

Du port aux boutres à la corniche, c’est tous les plaisirs de la douceur de vivre majungaise et sa nonchalance légendaire. Ne manquez surtout pas la fin de journée entre grillades sur barbecue proposées par des dizaines de revendeurs et la couché du soleil sur l’océan. C’est ici, sur le bord de mer, que vous trouverez le célèbre baobab symbole de la ville.

baobab majunga

Majunga est aussi une ville d’histoire, avec quelques rares vestiges qui témoignent de son influence arabe autour du quartier de Majunga Be, ses marchés, son doany (enclos sacré dans lequel est conservée la petite construction qui abrite les reliquaires dans la ville de Majunga), ou encore la trace de son Rova.

 

Mais, Majunga, c’est aussi de grandes plages renommées dans toute l’île. « Petite Plage », « Grand Pavois »… des lieux cultes d’ambiance estivale et de relaxation entre amis ou en famille. Parmi les rares plages de la grande île qui sont bondées en périodes de vacances. Vous y dégusterez à tout instant, des fruits de mer et poissons grillés. Jus de fruits sortis du congélateur vendus en bouteilles, pastèques et coquillages… et toutes les boissons de marques fraîches et achetées aux épibars voisins… sous des parasols bienveillants, vous n’aurez que l’embarras du choix pour déguster les spécialités locales, entre deux baignades sous les caresses de l’océan.

Non loin des plages, vous pourrez visiter le Cirque Rouge. Paysage ruiniforme de sables colorés qui sont à l’origine d’un artisanat typique de l’endroit : le dessin avec différentes couleurs de sable à l’intérieur de bouteille.

Excursions et parfum d’aventure autour de la ville.

De Majunga, les occasions ne manquent pas de s’évader et découvrir des paysages extraordinaires. Le Lac Sacré de Mangatsa, bien sûr, à quelques kilomètres du centre. Un petit lac aux eaux limpides, lieu sacré témoin de rites ancestraux et gorgé de poissons.

De l’autre côté du fleuve, Katsepy, ses plages et son phare construit par Eiffel. Les plus aventureux et avec les équipes de Corporate Adventures, pourront prendre les pistes sableuses qui mènent vers le sud, le long de la côte. Soalala, Namaki, etc. Vous découvrirez l’âme authentique de Madagascar en traversant des paysages très peut visiter parce qu’aucune route de rejoins ces lieux.

En reprenant la route d’Antananarivo, le parc d’Ankarafantsika ou la grotte d’Anjohibe et ses cascades, sa piscine naturelle. Nous ne saurions trop vous conseiller un détour vers Marovoay, l’ancienne capitale Sakalava, et son marché au zébu. Pour les chanceux, une descente du Betsiboka depuis Marovoay jusqu’à Majunga est parcours unique à ne pas manquer.

 

Majunga Ville lumière, est un incontournable d’un séjour à Madagascar. Les Malgaches ne s’y trompent pas puisqu’en saison de vacances, c’est une de leur destination préférée. On dit que la ville accueille jusqu’à un million de touristes entre juin et septembre. Pour autant, vous ne serez pas bousculé. Ici, tout est spacieux, serein. La chaleur du début d’après-midi calme les ardeurs, au repos en attendant de bénéficier de l’animation nocturne.

 

Photos : Eyelovioo

Madagascar, terre de sensations

Venir à Madagascar, c’est vivre une expérience de vie unique. Des paysages à couper le souffle, une faune et une flore qui n’existe nulle part ailleurs, et un peuple prêt à faire honneur à son sens de l’accueil. Ses 587 041 km² en font la quatrième île du monde en superficie. Cela vous garantit une biodiversité riche et le parcours de territoires vastes et très variés du nord au sud et d’est en ouest, des découvertes fabuleuses au cœur des hauts plateaux comme un repos paradisiaque sur les 5000 kilomètres de côtes sous le soleil de l’Océan Indien.

Madagascar, un voyage unique et inoubliable.

Venir à Madagascar est un engagement personnel pour venir à la rencontre d’un pays sans équivalent. À la pointe de l’Afrique, entre canal du Mozambique et Océan Indien, notre île a su préserver son caractère unique et sa légendaire douceur pacifique. Notre hiver austral, de juin à septembre, vous fait profiter d’une température agréable même sur les hauteurs avec plus de 20°. Les grandes chaleurs tropicales qui appellent au farniente, c’est plutôt entre novembre et février. Décembre, un grand mois d’abondance, avec les litchis et les mangues, à profusion sur toute le territoire.
Arrivé à Antananarivo, la capitale, vous serez plongé dans l’univers des hauts plateaux, entre 800  à 1200 mètres d’altitude, autour d’une mégalopole aux mille facettes. Capitale culturelle et économique, Tana et ses alentours offre au voyageur curieux un éventail de possibilités infinies entre animations, patrimoine, marchés traditionnels et artisanaux … modernité et tours de verres côtoient quartiers populaires et rizières. Une ville de tous les paradoxes qui ouvrent ses bras vers l’avenir.

Le centre : sur les hauteurs de l’île.

Le centre du pays est le domaine des collines majestueuses et des rizières à perte de vue. Fleuves et grandes rivières dévalent les longues vallées habillées d’un manteau de hautes herbes jaune d’or pendant notre « hiver » austral et d’un vert vif lors de notre saison des pluies bienfaisantes qui bénie nos journées ensoleillées d’une agréable fraîcheur en fin de journée durant une heure ou deux à peine, en général. Vers l’ouest de la capitale, vous pénétrerez notre « Auvergne » locale avec ses panoramas volcaniques, geysers, grands lacs et chutes d’eau majestueuses comme les chutes de la Lily. La route du Sud, notre nationale 7, vous mènera à Antsirabe, ville thermale avec ses artisans de renoms. Puis, continuant votre périple vers le sud, vous découvrirez Ambositra et ses sculpteurs Zalimaniry ; Fianarantsoa, la ville aux milles églises, et non loin de là, les plantations de thé de Sahambavy ; enfin, Ambalavao, la ville du papier Anteimora qui vous ouvrira les portes du massif de l’Andringitra, pour avoir le privilège de marché sur une des rares traces au monde du continent originel, le Gondwana ou partir vous évadez vers les paysages ruiniformes de l’Isalo, avant de vous lancer à la conquête de Toliara.

Le grand sud : baobab, forêt sèche et sable fin.

Le sud de Madagascar s’articule autour de trois grands axes. Tout d’abord Toliara, ou Tuléar en français, la ville portuaire dont la douceur est à la hauteur de sa réputation. Sur sa droite et sur sa gauche, deux grands pôles balnéaires parmi les plus connus de l’île : Saint Augustin – Anakao et Ifaty. Couchés de soleil somptueux sur la mer et le lagon bleu, plongée sous-marine au milieu des coraux et poissons tropicaux colorés… tous les plaisirs de bords de mer restés authentiques.

tourisme à Madagascar : baobab


À l’ouest, Morondava, Morombe, Andovadoaka, entre forêts de baobabs majestueux (7 des 8 espèces de baobabs connus dans le monde sont à Madagascar) et plages idylliques. Belo sur Mer vous transportera au cœur de la fabrication des boutres, voiliers traditionnels de Madagascar. À peine plus au nord de cette région, Les Tsingy du Bemaraha, unique au monde et patrimoine mondial de l’humanité.
À l’est, l’océan et Fort Dauphin, le paradis des kitesurfers, très connu pour sa réserve de Berenty et ses lémuriens maki catta à la queue rayée et à la danse si remarquable. Pour les amateurs de sensations culinaires, vous y dégusterez des huîtres  sauvages d’une douceur exceptionnelle à peine sortie de l’eau. Un plaisir divin à ne pas rater.

L’est : l’empire des sens.

L’Est bénéficie d’une bonne pluviosité sous une chaleur tropicale. Du Canal des Pangalanes au sud à Antalaha au nord, vous êtes dans le royaume des forêts humides dont six parcs nationaux sont classées au patrimoine mondial de l’humanité par UNESCO. C’est aussi le domaine des collecteurs, nos « gringos » qui traquent les meilleurs saveurs naturelles dans la luxuriance tropicale : épices, vanilles, litchis… tout y pousse comme sur une terre bénie des dieux.

Ce grand Est se divise en trois grandes parties. L’épicentre est Toamasina – Tamatave – à la tête du plus grand port de Madagascar. Au sud, le Canal des Pangalanes et ses enfilades de lacs entourés de sable fin. Un pur paradis : le canal est en eau douce. Une mince lame de terre le sépare de l’océan. Vous pouvez donc, dans la même journée, commencée par un bain en eau douce sous les cocotiers qui veillent sur des plages de rêve et, d’un petit coup de bateau, affronter les vagues salées de la mer. Vous êtes dans le domaine des récoltes de poivres sauvages. On y trouve encore par endroit des crocodiles se reposant au soleil.
Entre Toamasina et Fenerive, les plages parmi les plus populaires de l’île. Les hôtels se succèdent sur des kilomètres. Foulpointe, Mahambo… au pays des letchis et des girofliers, c’est mille possibilités de  bronzage langoureux. N’ayez aucune crainte par contre. Ici, nous ne sommes pas sur les plages surpeuplées du sud est de la France. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver un endroit où sérénité rime avec bonheur.
En face de Fénérive, la délicieuse île Sainte Marie et ses baleines. Ces plages dignes des Seychelles et sa barrière de corail : une des plus grandes du monde. Plus au nord, vous êtes au pays de la Vanille. Sambava, Antalaha sont envahis par l’odeur des épices avec en arrière-plan un relief montagneux qui regorge d’une flore et faune unique sur la planète. Un peu plus difficile d’accès, car loin des grands axes routiers, mais Corporate Adventures est parfaitement équipé pour vous faire permettre de vivre ce voyage rare en toute sécurité.

L’ouest et le nord de Madagascar : splendeurs et grands moments.

Majunga… Majunga. Ville de douceurs australes et symbole d’un « mora mora » revivifiant, à l’image du grand ouest qui a échappé à Alice lorsqu’elle partait au pays des merveilles. Son port au boutre, sa longue corniche de bord de mer où trône le baobab symbole de la ville et ses longues plages populaires où l’on vous sert des langoustes grillés et autres poissons frits à toutes heures de la journée, sur le sable, sous un parasol bienveillant. Plus haut le littoral déploie ses rivages exotiques brodés par endroit d’îlots champignons couronnés de baobabs. Unique sur le bleu azur de la mer posé sur un lit de coraux.
Le nord approche sur une terre généreuse. Ambanja et ses plantations de cacao parmi les meilleurs du monde, le café, les oranges et la canne à sucre d’Ambilobe. Vous êtes à la croisée des chemins pour deux des plus belles destinations de Madagascar : l’île de Nosy Be et la ville comtemplative de Diego Suarez.
Nosy Be a tout de l’île paradisiaque telle qu’elle est rêvée dans les romans et films d’aventure. Des plages, encore des plages pour seul collier de sel aux champs de canne à sucre des rhums de Dzamandzar et les fragrances d’Ylang ylang aux vertus apaisantes, mais qui affolent les plus grands parfumeurs du globe.
Côté Diego Suarez, vous êtes au pays des pirates et de la légendaire patrie de Libertalia. Pour parer ce bijou, une deuxième plus grande baie de monde et une des plus belles. Plages encore et plaisirs nautiques. Depuis quelques années les environs de Diego sont devenus des spots de grands renoms pour les kitesurfers et autres amateurs de windsurf. Quoi de plus beau, de voguer sur la mer d’Émeraude entourée de raie Manta ? Du pur bonheur et de merveilleux souvenirs uniques pour vos grandes soirées d’hiver si vous rentrez en Europe.

Ce n’est qu’un aperçu rapide de la grande île. Chaque recoin vous réserve de belles surprises. Avec l’équipe Corporate Adventures, son expérience et ses équipements sans équivalent, vous pourrez sortir des sentiers battus et vivre un séjour rarissime. Sécurité, confort et aventure,… venez à la découverte des endroits les moins accessibles sans négliger le ravissement porté par un service de luxe. Un convoi Corporate Adventures, c’est des tentes de hauts standings et un service restaurant mobile avec de vrais cuisiniers qualifiés. Mais c’est aussi un choix des meilleurs hôtels, adapté à votre budget pour des escales revigorantes. Des vacances comme nul autre ou des expéditions en 4×4 pour passionnés, scientifiques et équipes de tournage ou safaris-photos… Corporate Adventures aura toujours comme plus grande satisfaction de vous faire ressentir des sensations exceptionnelles.